Geomancie

2 Results Found

  1. Home
  2. Geomancie

save this search view saved searches new email alert My Favorites

Également connue sous le nom de divination par la terre ou par le sable, la géomancie est certainement l’une des pratiques divinatoires les plus anciennes puisqu’elle remonterait aux temps préhistoriques. L’archéologie permet de retrouver de très nombreuses traces attestant de cette pratique dans diverses cultures, les plus belles étant peut-être les écus géomantiques représentés sur les murs de certains monuments d’Egypte ancienne.

Symboliquement, ce type d’oracle est lié au culte de Gaia et représenterait une forme de contact avec les forces telluriques de la Terre qui seraient celles fournissant au géomancien les éléments à analyser.

Originellement pratiquée avec des cailloux, la géomancie repose sur l’interprétation de figures composées par des combinaisons de quatre points. Simples ou doubles, ces combinaisons peuvent être de nos jours obtenues de diverses manières :

  • par l’observation de cailloux lancés sur une surface délimitée,
  • en lançant des dès,
  • en traçant des traits dans le sable,
  • en dessinant sur une feuille,
  • en interprétant des agencements naturels vierges de toute intervention humaine.

Les combinaisons ainsi obtenues sont composées de quatre séquences de points disposés en ligne. A partir de cet échantillon, le géomancien peur former quatre figures : les « mères ». A partir de ces quatre figures de base disposées sur une ligne, il devra par la suite extrapoler et former les quatre « filles » qu’il disposera sur le même niveau.

A la ligne suivante, il devra par la suite déduire les figures « nièces ». Des figures « nièces » seront déduites, encore une fois à la ligne suivante, deux « témoins », représentant le passé et l’avenir, et de l’étude de ces deux sera formé, sur la dernière ligne, le « juge » qui fournira la réponse à la question posée. Par ailleurs, en combinant la première « mère » avec le « juge », le géomancien obtiendra la « sentence » qui permet d’effectuer une confirmation de la conclusion obtenue par la formation du « juge ».

L’ensemble du tirage et de ses déductions prend la forme d’un écu que l’on appelle écu géomantique.